BRIGITTE BARDOT INSULTE LE PEUPLE JUIF

 LE MONDE JUIF.info – 10/09/2014

NOTRE ANALYSE CRITIQUE (GAYSSOTERIES) : EN BAS DE PAGE

Abattage rituel | Congrès juif européen : « Brigitte Bardot insulte le peuple juif »

Publié le 10 sept 2014

https://i1.wp.com/www.lemondejuif.info/wp-content/uploads/2014/09/BARDOT.jpg

Brigitte Bardot, qui fêtera ses 80 ans le 28 septembre, s’est attirée la colère du Congrès juif européen après avoir qualifié l’abattage casher de sacrifice rituel et appelé à son interdiction dans une lettre ouverte publiée lundi dans plusieurs grands journaux français, adressée au Président et au Premier ministre.

Dans « Mes dernières volontés », l’actrice demande au gouvernement l’abolition de l’abattage rituel et la fermeture des abattoirs de chevaux, qu’elle qualifie de deux « évolutions indispensables » à notre époque. « Si je ne les obtiens pas, j’en conclurai que j’ai raté ma vie », déplore-t-elle.

L’icône du cinéma français exige également « la remise en application immédiate de la loi française et européenne exigeant l’étourdissement des animaux d’abattoir avant la saignée pour tous les animaux sans aucune dérogation pour les sacrifices rituels halal et casher ».

Des propos qui ont suscité la colère et l’indignation du Congrès juif européen (CJE). « Les propos de Mme Bardot qualifiant la shechitah (abattage rituel) de sacrifice rituel est non seulement une grande offense mais également une insulte contre le peuple juif », a déclaré lundi Moshé Kantor, le président du CJE, ajoutant que « Bardot montre une fois de plus avec la substance et le style de sa lettre son insensibilité pour les minorités ».

En janvier 2011, Bardot avait lancé une campagne contre l’abattage rituel par le biais de sa fondation de défense des animaux.

En février, l’actrice avait demandé à rencontrer le président Hollande au sujet de l’abattage rituel pour sceller avec lui « un accord historique » rendant « illégal l’égorgement des bêtes sans étourdissement », comme l’a imposé le Danemark.

Eric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR 

 

(Source : http://www.lemondejuif.info/2014/09/abattage-rituel-congres-juif-europeen-brigitte-bardot-insulte-peuple-juif/)

 

ANALYSE CRITIQUE (GAYSSOTERIES) :

« Les propos de Mme Bardot qualifiant la shechitah (abattage rituel) de sacrifice rituel est non seulement une grande offense mais également une insulte contre le peuple juif », a déclaré lundi Moshé Kantor, le président du CJE, ajoutant que « Bardot montre une fois de plus avec la substance et le style de sa lettre son insensibilité pour les minorités ».

Tandis que Madame Bardot entend exprimer ses états d’âme et de conscience quant à l’abattage rituel des animaux destinés à la consommation et dont la pratique est autorisée en France, le président du CJE (Moshé Kantor) fait instamment basculer le débat sur la question de sa « sensibilité pour les minorités ».

Il est à dire, à la lecture des propos qu’a tenus Madame Bardot, que si elle peut être accusée de quelque chose, ce ne peut être que d’un défaut de maîtrise des terminologies, ni plus, ni moins (hormis si l’on entend pouvoir sonder le cœur et l’esprit des gens à travers n’importe laquelle de leurs allocutions).

« Brigitte Bardot insulte le peuple juif » : un défaut de maîtrise des terminologies, au pire un excès de verve pour défendre sa cause avec maladresse, ne saurait devoir faire se sentir le peuple juif (tout entier ?) insulté mais devrait plutôt naturellement l’encourager à apporter une rectification salutaire au perfectionnement du vocabulaire de Madame Bardot. Le fait que cet abattage rituel soit pratiqué par les juifs ne saurait être greffé à la réflexion. Ne s’agit-il pas ici de condamner une pratique, dans l’esprit de Madame Bardot, tandis qu’on lui prête la volonté de manquer de respect au peuple juif ?

Madame Bardot aborde la question éthique du traitement des animaux destinés à la consommation, on lui parle du peuple juif ! Tandis qu’elle s’adresse d’Homme à Homme sur la question des animaux, on s’adresse à elle de Juif à Homme. En tout état de cause, qu’il existe ou non un problème chez Madame Bardot avec le peuple juif, il lui est enfiché de gré ou de force par une étrange façon qui devient la règle chez certains esprits d’imposer aux autres la façon dont ils se définissent eux-mêmes.

Est-il seulement possible de remettre en question quelque pratique traditionnelle sans que le débat ne soit déplacé et jeté dans l’arène des communautarismes ?

Est-il seulement possible de n’être pas accusé d’insensibilité et d’offense à l’égard d’un peuple tout entier lorsqu’on trouve à redire sur les pratiques rituelles des uns et des autres, même, pour ce faire, en usant d’une terminologie hasardeuse ?

Est-il possible, pour la majorité, de ne pas maîtriser ce qui ne relève pas de sa tradition, de sa culture et de sa croyance ? Doit-on systématiquement faire le procès de la majorité et l’accuser « d’insensibilité pour les minorités » lorsqu’elle s’attache à exprimer une opinion à travers le prisme de ce qu’elle est dans ses racines propres? Peut-on encore seulement discuter?

« s’est attirée la colère du Congrès juif européen » : Il est à espérer que les esprits raisonnables sauront s’apaiser et que le congrès juif européen n’est pas le porte-voix du peuple juif tout entier. Madame Bardot ne possède pas la force d’un Congrès qui pourrait exposer sa propre colère mais, si tel était le cas, nous serions alors spectateurs d’un combat à forces égales.

Il est à constater, pour finir, que le débat ainsi déplacé sur la question du « ménagement des sensibilités » s’en trouve instantanément évincé sur le fond. A la question de la souffrance animale on oppose la vexation d’un peuple entier pour une erreur de terminologie. Force est de constater que le seul animal qu’on a considéré dans cette histoire est le poisson qu’on a noyé.

Nous ne saurions que trop conseiller à Madame Bardot, lorsqu’elle abordera un sujet pour lequel le peuple juif se sentira concerné, d’introduire ses allocutions de quelques formules rassurantes et amicales à l’égard des minorités. Ceci lui permettra peut-être de recevoir une réponse sur le fond plutôt que sur la forme.

Laisser un commentaire (civil et courtois)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s