Le Monde – 28/02/2008

LE MONDE

Shoah : l’idée de M. Sarkozy permettra « d’améliorer » ce qui est déjà fait, selon Madame Simone Veil

LE MONDE | 28.02.2008 à 15h03 • Mis à jour le 16.07.2012 à 13h36 | Par Luc Cédelle

Deux semaines après la formulation par le président de la République du souhait de confier, à chaque élève de CM2, « la mémoire » d’un enfant victime de la Shoah, un groupe de travail réunissant seize personnalités et membres d’associations s’est réuni, mercredi 27 février, au ministère de l’éducation nationale à l’initiative de Xavier Darcos. Avant cette réunion, le ministre a salué la « bonne idée de Nicolas Sarkozy », et souhaité qu’elle soit « transformée en bonne démarche pédagogique ».

A l’issue de la rencontre, M. Darcos a publié un communiqué rappelant que celle-ci « avait pour objectif de définir les modalités de mise en œuvre de la proposition du président de la République ». Prenant le contre-pied des reproches adressés à M. Sarkozy, ce texte évoque « la grande confusion des critiques, souvent excessives, qui ont suivi la proposition ».

Au sein du groupe de travail, les interprétations divergent. Le parrainage individuel, a déclaré le cinéaste Claude Lanzmann, « était enterré avant même qu’on se réunisse. Ce n’était pas praticable car il y a 11 400 enfants juifs de France victimes et 600 000 élèves en CM2″. Il a néanmoins estimé que l’idée « était partie d’une émotion sincère du président ».

Simone Veil, présidente d’honneur de la Fondation pour la mémoire de la Shoah, avait porté les critiques les plus dures contre l’idée de M. Sarkozy. A l’issue de la réunion, elle a rapporté la volonté des personnalités présentes « d’améliorer ce qui est déjà très bien fait par les professeurs ». Elle a aussi plaidé pour des travaux en petits groupes d’élèves, « non pas vers un enfant en particulier mais vers telle situation, dans telle ville ».

Pour Serge Klarsfeld, président de l’Association des fils et filles de déportés juifs de France, « l’important, c’est l’initiative du président parce que, sans cela, il n’y aurait pas eu d’adaptation pédagogique ».

Chargée de coordonner le groupe de travail, qui doit rendre ses conclusions dans deux mois, Hélène Waysbord-Loing, présidente de l’association de la maison d’Izieu, s’est réjouie de la « bonne volonté commune » des personnalités présentes. Précisant qu’elle comptait favoriser le travail sur des « groupes d’enfants » victimes, elle a rappelé que l’enseignement de la Shoah existait depuis 2002 en classe de CM2.

Luc Cédelle

(Source : http://www.lemonde.fr/politique/article/2008/02/28/shoah-l-idee-de-m-sarkozy-permettra-d-ameliorer-ce-qui-est-deja-fait-selon-mme-veil_1016815_823448.html?xtmc=simone_veil&xtcr=98)

Publicités

Laisser un commentaire (civil et courtois)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s