LETTRE A UN AMI JUIF

 

600 000 négationnistes en France : lettre ouverte à un ami juif

N.D.L.R (Gayssoteries) : Nous partageons l’analyse de la situation avec l’auteur de cet article car nous voyons poindre, nous aussi, un drame. Il est urgent de se rendre compte que la recette « antiraciste militante et procédurière » n’est pas la bonne; pire, elle produit l’effet contraire en attisant les tensions, exacerbant les rancœurs et créant même des haines là où il n’y en avait point car on a donné des raisons de haïr à ceux qui n’en avaient pas. Tout animal effrayé ou mis de force dans un état agressif est plus enclin à mordre.

exposition-d-art-juif

“En revanche “il n’existe pas dans l’opinion un phénomène négationniste”, se félicite le politologue, seul 1% de l’échantillon qualifiant d’”invention” le nombre de 6 millions de morts juifs lors de la Shoah.”http://www.lepoint.fr/politique/les-prejuges antisemites-beaucoup-plus-marques-chez-les-sympathisants-fn-et-les-musulmans-14-11-2014-1881174_20.php

Il y a donc autant de juifs que de négationnistes en France. Contre une poignée en 1988, comme le disait Jean-François Revel dans son livre La connaissance inutile : “Le négationnisme, œuvre d’une poignée, est moins grave que le marxisme, œuvre de millions. Il existe un négationnisme de gauche : la négation des goulags et des horreurs du communisme.”

David, au bout d’un moment, il faut arrêter de faire monter le négationnisme et l’antisémitisme. Comme par hasard, il n’y a jamais autant eu d’antisémitisme en France que depuis 1972, date de la 1ère loi dite antiraciste, en fait loi raciste. Ce qui compte ce n’est pas l’appellation d’une loi, c’est son effet.
Un type malhonnête peut très bien se dire honnête, cela ne le rend pas honnête.

Le racisme ne se combat pas par l’interdiction, la répression, la sanction, mais par la pédagogie, le débat et l’échange. SOS Racisme a tort, la LICRA a tort, le CRIF a tort, le MRAP a tort.

Ils ont leur part de responsabilité dans l’islamisation du pays, donc la montée de l’antisémitisme et du négationnisme.

On nous avait prévenu que les fascistes s’appelleraient antifascistes, c’est arrivé, le virus a muté, il s’est adapté au temps moderne. Pourquoi refuser la réalité ? Pourquoi refuser l’analyse de Finkielkraut lui-même ? L’antiracisme est le communisme du 21ème siècle, c’est évident. Nous en sommes tous victimes, mais les juifs particulièrement.

Il faut souffrir d’entendre des paroles qui nous blessent, qui nous heurtent, mais tout le monde souffre d’entendre des marxistes toute la journée à la radio, à la télé, dans la presse, sans pouvoir rien dire, et en les finançant, alors qu’ils nous censurent. C’est allé beaucoup trop loin.

Le peuple en a marre, et quand il ne peut plus s’exprimer il devient violent. J’ai très peur pour les juifs David, tu devrais avoir peur aussi, et te poser les bonnes questions, et notamment celle-là : comment fait-on baisser réellement le racisme ? A coup de trique ? A coup d’autodafés ? Ne s’agit-il pas historiquement des méthodes des ennemis des juifs ?

[…]

« Quand on a dit que le négationnisme était un délit, je n’ai rien dit, je n’étais pas négationniste. Quand on a dit que le racisme était un délit, je n’ai rien dit, je n’étais pas raciste. Quand on a dit que l’irrésolution politique devait être combattue, je n’ai rien dit, j’avais mes opinions. Quand on m’a dit que mon opinion était devenue un délit, il ne restait plus que les collectivistes pour parler ». (Xavier Collet)

LIRE L’ARTICLE DANS SON INTEGRALITE : 

http://www.enquete-debat.fr/archives/600-000-negationnistes-en-france-lettre-ouverte-a-un-ami-juif-26033