1919

“The Jews were the worst sufferers in the war. ‘The successive
blows of contending armies have all but broken the back of European
Jewry and have reduced to tragically unbelievable poverty, starvation
and disease about 6,000,000 souls, or half the Jewish population of the
earth.”
(From a statement by Felix Warburg, Chairman of the Joint Distribution
Committee, November 1919)


“The war has left 5,000,000 destitute and stricken Jews in Eastern
Europe. […] Their number is being reduced every day by a series of the
most terrible epidemics that ever swept any section of the world.”

(“Five Million Face Famine in Poland”, New York Times, December 3, 1919, p. 24)

 (Source  : The First Holocaust – Don Heddesheimer, Theses and Dissertations Press – USA)


1919, à la sortie de la première guerre mondiale, l’ancien gouverneur de l’état de New York, Martin H. Glynn, écrit un article dans l’hebdomadaire juif The American Hebrew, intitulé « La crucifixion des Juifs doit cesser ! ». Il s’agit d’une véritable complainte sans limite, modèle de victimisation sidérant afin de provoquer la pitié chez le lecteur et le pousser à donner de l’argent pour six millions de Juifs en souffrance au-delà du continent américain ! Le rédacteur affirme : « 6 millions d’êtres humains sont entraînés vers la tombe par un destin cruel et implacable. 6 millions d’hommes et de femmes sont en train de mourir par manque du nécessaire vital : 800 000 enfants réclament du pain. Et ce sort ne tombe pas sur eux par leur propre responsabilité ou par une transgression des lois de Dieu ou des Hommes. Mais par la tyrannie horrible de la guerre, et une soif de sang juif sectaire. Dans cet Holocauste menaçant de la vie humaine, oubliés les raffinements de la distinction de la Philosophie, oubliées les différences d’interprétation de l’Histoire […] » (The American Hebrew, 31 octobre 1919).

(Cliquez pour agrandir)

Six_million_1919


1919, le Président des Etats-Unis, Woodrow Wilson, déclare dans son message annuel : « Ce fait que la population de 6 000 000 d’âmes en Ukraine et en Pologne a reçu l’avertissement par des actes et par des mots qu’elle va être totalement exterminée – ce fait constitue devant le monde entier le problème de plus haute importance des temps présents ». Le New York Times qui relate ces propos précise que « 127 000 Juifs ont été tués et que 6 000 000 sont en péril » (New York Times, 8 septembre 1919).

(Cliquez pour agrandir)

1919_Ukrainesixmillion

Laisser un commentaire (civil et courtois)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s