SHOAH : EXIGEANCE DES PREUVES MATERIELLES (VIDEO)

NDLR (Gayssoteries) : En ce qui concerne les preuves matérielles, elles sont habituellement recherchées en nombre dans toute affaire criminelle et, l’inspecteur chargé de l’affaire récoltera les honneurs lorsqu’il les aura cherchées avec acharnement et les aura accumulées en nombre de sorte que la culpabilité soit irréfutable. En matière de révisionnisme historique, il semble entendu que la recherche acharnée de preuves matérielles est déplacée (elle manque de poésie, trop matérialiste ?). Pourquoi? Parce qu’on a basculé dans le sacré, cette sorte de sacré, semble-t-il, dont le peuple refuse de se défaire comme s’il s’agissait de se défaire d’une morale, comme si le doute quant à l’existence des chambres à gaz pouvait balayer d’un revers de main l’idée qu’il est terriblement barbare d’exterminer des êtres humains en masse et à la chaîne.

Il n’en est rien!

Que les révisionnistes aient raison ou qu’ils se trompent, le peuple, dans son immense majorité, condamnera toujours le meurtre, isolé, en masse, par balle, par noyade ou par gaz. Avec la protection de ce dogme, de grands principes souffrent de la situation : la liberté de recherche, la liberté d’expression, la liberté d’opinion… Bien qu’il chante les droits de l’homme à qui mieux mieux, notre XXIème siècle fait décidément preuve d’une étonnante pudibonderie quant à certains droits pour lesquels on a, en France, fait tomber des têtes.

Le site du mémorial de la Shoah le dit clairement : « Les techniques employés (sic) par les négationnistes sont diverses. Par exemple, cela peut être la recherche obsessionnelle de « preuves » considérées alors comme décisives permettant de disqualifier les témoignages et les documents considérés par eux comme gênants. » (1)

Que comprenons-nous là? Que la recherche acharnée de preuves par les révisionnistes est désapprouvée, condamnée et presque le signe d’une maladie mentale. Tandis que des témoignages et des documents disent qu’il y eût des chambres à gaz nazis, les révisionnistes cherchent des preuves matérielles? Quelle étrange façon de travailler! nous disent les partisans de la thèse officielle. Mais que fait l’inspecteur de police sinon exactement la même chose, qui plus est devant un crime aussi singulier?

Reproche-t-on aux révisionnistes de dépasser ce qu’ils estiment n’être que présomption et preuves imparfaites en cherchant les preuves parfaites (qu’ils disent ne pas avoir trouvées)? L’affaire n’est-elle pas assez grave pour les encourager? A-ton jamais vu la justice ne pas chercher les preuves matérielles d’un crime avant de déclarer l’accusé coupable et se contenter de témoignages et de documents divers? A-ton jamais vu la Justice prendre les témoignages pour argent comptant sans les mettre en doute, les confronter, les vérifier? A-ton jamais vu la Justice calmer les ardeurs d’un inspecteur qui s’échine à trouver un maximum de preuves matérielles pour éclairer une affaire (hormis dans le cas d’affaires délicates avec pressions et menaces)? A-t-on jamais vu la justice rejeter des preuves matérielles sous prétexte qu’elles disqualifieraient les témoignages et les documents? Les rapports d’enquête ne sont-ils pas constitués tout à la fois et inexorablement de témoignages, de documents et de preuves matérielles?

En matière de révisionnisme, les preuves matérielles passent étrangement au second plan. Le papier et les témoignages font autorité, ils suffisent. L’histoire n’est donc pas une science mais un art. Aujourd’hui, toute personne prompte à vouloir vérifier l’histoire telle qu’elle est écrite en la confrontant à des preuves matérielles est perçu comme un original, un scientifique qui s’occupe de pratiquer un art (hermétique) dont il ignore tout. L’histoire de l’Holocauste, de fait, est devenue intouchable, indéboulonnable, elle a quitté la sphère matérielle et ne souffre aucune démarche d’investigation classique. Si l’on considère que les révisionnistes se contentent de chercher, d’argumenter et de proposer leurs thèses (activité humaine naturelle et somme toute vitale), la question qui se pose irrémédiablement est la suivante : pourquoi l’histoire de l’Holocauste est-elle dispensée des méthodes d’investigation rationnelles, purement matérielles, rigoureuses et approfondies? 

(1) Source : (Réponse à la question n°23 « Qu’est-ce que le négationnisme ») http://www.memorialdelashoah.org/archives-et-documentation/quest-ce-que-la-shoah/questions-frequentes.html


Shoah : pourquoi nous exigeons des preuves matérielles
Le document NO-365 à la lumière de la « guerre juive » pour l’anéantissement du IIIe Reich

Dans une introduction, Vincent Reynouard explique pourquoi, dès qu’il est question du national-socialisme, les historiens n’agissent pas  en historiens mais en soldats d’une cause politique. S’appuyant sur le cas d’Oradour*, il rappelle qu’un révisionniste peut avoir raison contre tous les historiens et les témoins.
Puis il aborde le cas de la Shoah en démontrant que les chercheurs accrédités ont mal interprété le document NO-365 dans lequel le 25 octobre 1941, le docteur Wetzel parlait d’éliminer les Juifs inaptes au travail avec des « méthodes brackiennes ». Vincent Reynouard remet ce document dans le contexte pour en dévoiler la véritable portée…

* voyez notre article sur le cas Oradour : https://gayssoteries.wordpress.com/2016/06/27/la-tragedie-doradour-sur-glane/

Plan de la vidéo :

1°) Introduction
2°) Un document mal interprété par les historiens
3°) La « Solution finale » de la question juive à l’automne 1941 dans le cadre d’une guerre à mort et d’une radicalisation de l’antisémitisme
– Certains proposent d’exterminer les Juifs déclarés inaptes au travail
4°) Première raison de la radicalisation de l’antisémitisme :
La parution du livre de T. Kaufman réclamant la destruction de l’Allemagne
– Dès,1933, la « guerre juive » contre le Reich
(à suivre)

Pour visionner l’édito :

– sur l’ancienne chaîne : cliquez ici

– sur la nouvelle chaîne : cliquez ici

(Présentation par l’équipe de Sans concession –  www.sansconcessiontv.org)

Publicités

Laisser un commentaire (civil et courtois)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s