ROBERT FAURISSON : QUATRE MOIS DE PRISON AVEC SURSIS

Robert Faurisson condamné à quatre mois de prison pour des propos révisionnistes

Robert Faurisson lors d'un de ses passages au tribunal dans les années 2 000© Jacques Guez Source: AFP
Robert Faurisson lors d’un de ses passages au tribunal dans les années 2 000

Le militant négationniste Robert Faurisson a été condamné à quatre mois d’emprisonnement avec sursis et une amende pour «diffamation raciale» pour des propos niant l’existence des chambres à gaz nazies lors d’une conférence à Téhéran en 2006.

Robert Faurisson a été condamné à une peine de prison avec sursis, 4 000 euros d’amende, ainsi qu’à verser 3 000 euros de dommages et intérêts à la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA), qui s’était portée partie civile. Un mois de prison ferme et 3 000 euros d’amende avaient été requis à son encontre.

NDLR (Gayssoteries) : D’après nos propres sources, voici le communiqué de maître Damien Viguier (Avocat de R.Faurisson) avant la comparution du 28 septembre :

« Dans l’affaire de la conférence  donnée en 2006 a Téhéran par Robert Faurisson, la XVIIeme chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance de Paris, le 27 septembre 2016, a rendu trois décisions.

Deux poursuites pour contestation de crime contre l’humanité ont ete déclarées nulles.

La troisième poursuite, pour diffamation raciale, a cause de la phrase de près de 60 mots, a abouti a la condamnation de Robert Faurisson a quatre mois d’emprisonnement avec sursis, et a 4.000 euros d’amende. La Licra, partie civile, a obtenu 3.000 euros de dommages et intérêts, et 2.000 euros de frais d’avocat. Soit un total de 9.000 euros de condamnation.

Le Professeur Faurisson a aussitôt interjeté appel de cette dernière décision.

Demain 28 septembre Robert Faurisson comparaît a nouveau devant la même chambre a 13h30, pour avoir parlé des chambres a gaz nazies sur le site Méta TV. »

Damien Viguier
Avocat

L’ex-professeur de littérature à l’Université de Lyon, qui conteste la réalité de l’holocauste depuis plusieurs dizaines d’années, a déjà été condamné à de multiples reprises pour négationnisme. Il est à nouveau poursuivi à ce titre le 28 septembre pour une interview diffusée sur internet en septembre 2014.

Robert Faurisson avait participé les 11 et 12 décembre 2006 à Téhéran à une conférence mettant en cause la réalité de l’holocauste, qui avait suscité une condamnation quasi unanime à travers le monde.

«Les principales victimes sont le peuple allemand […] et le peuple palestinien»

Parmi les propos visés, il avait déclaré : «Le président Ahmadinejad a eu le mot juste, le prétendu « holocauste » des juifs est un mythe, c’est-à-dire une croyance entretenue par la crédulité ou l’ignorance.»

«Les prétendues chambres à gaz hitlériennes et le prétendu génocide des juifs forment un seul et même mensonge historique, qui a permis une gigantesque escroquerie politico-financière dont les principaux bénéficiaires sont l’État d’Israël et le sionisme international et les principales victimes sont le peuple allemand […] * et le peuple palestinien tout entier», avait-il ajouté.

*NDLR (Gayssoteries) : a l’endroit de la coupure, R. Faurisson précise « mais non pas ses dirigeants ». A propos de cette formule de 60 mots, veuillez lire les explications de Monsieur Faurisson que nous avions publiées : https://gayssoteries.wordpress.com/revisionnisme/robert-faurisson/r-faurisson-sa-formule-de-60-mots/

Mise en cause de «la communauté juive dans son ensemble»

Lire aussi : https://francais.rt.com/international/12995-pour-rabbin-us–verite

Pour le tribunal, le propos de Robert Faurisson «ne se limitent pas à une critique des représentants politiques de l’État d’Israël ou de l’idéologie du sionisme» mais mettent en cause «la communauté juive dans son ensemble».

Or, selon le jugement, «l’imputation faite aux juifs d’exploiter un mensonge historique, celui des chambres à gaz et du prétendu génocide, pour permettre une escroquerie politique et financière, présente à l’évidence un caractère diffamatoire.»

A l’audience, l’avocat de Robert Faurisson, Damien Viguier, avait jugé abusif de tirer une telle conclusion des propos de son client, arguant que «tous les habitants d’Israël ne sont pas juifs et qu’il y a des sionistes chez les chrétiens».

Lire aussi : Conférence sur l’Holocauste à Téhéran : Robert Faurisson jugé pour «diffamation raciale»


Source : https://francais.rt.com/france/26922-robert-faurisson-condamne-quatre-mois

Publicités

3 réflexions sur “ROBERT FAURISSON : QUATRE MOIS DE PRISON AVEC SURSIS

  1. «⁣Le militant négationniste Robert Faurisson a été condamné à quatre mois d’emprisonnement avec sursis et une amende pour “diffamation raciale” pour des propos niant l’existence des chambres à gaz nazies […]⁣»

    Les révisionnistes subissent un sort atroce, comme je l’ai déjà dit.

    Contester quand il s’agit d’histoire n’est pas de la diffamation. Confondre la diffamation, qui relève des rapports entre personnes, du droit privé, avec les questions raciales, donc les rapports entre groupes, c’est faire du communautarisme, à mon sens. D’ailleurs il y a aussi des Juifs révisionnistes, peu nombreux, mais leur existence suffit à rappeler la réalité: il n’y a aucune raison d’interdire la contestation sur une période plutôt que sur une autre, sauf si on s’adonne au communautarisme inégalitaire. C’est ce que je crois.

    «⁣Robert Faurisson avait participé les 11 et 12 décembre 2006 à Téhéran à une conférence mettant en cause la réalité de l’holocauste, qui avait suscité une condamnation quasi unanime à travers le monde.⁣»

    Le monde entier est pour la liberté de conscience et d’expression. Ainsi M. Barack Obama est-il favorable à la liberté de conscience des musulmans et des chrétiens mais pas à celle des révisionnistes apparemment – la liberté avec un mais

    Obama compare la Shoah à une religion. Obama likens Jewish Holocaust to a religion (44 s)⁣: ⬇

    «⁣Pour le tribunal, le[s] propos de Robert Faurisson “ne se limitent pas à une critique des représentants politiques de l’État d’Israël ou de l’idéologie du sionisme” mais mettent en cause “la communauté juive dans son ensemble.“⁣»

    Non, mon opinion est que les seuls Juifs concernés sont ceux qui veulent lui interdire une liberté qui existe pour toutes les autres périodes, et qu’il y ait des Juifs révisionnistes devrait le prouver, sauf pour les plus aveugles, crois-je. Car je pense qu’il faut être aveugle pour ne pas le voir même sans cela. Je ne vois aucun lien obligatoire entre la contestation sur des questions historiques et une opinion sur la communauté concernée par cette question.

    Cet article rabâche. Il suffirait de résumer ainsi: il n’y a pas de liberté d’expression quand il s’agit du sort des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.

    «⁣[…] la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA), qui s’était portée partie civile […]⁣»

    L’antisémitisme étant une variété de racisme, l’appellation de cette association est une redondance. Ligue internationale contre le racisme (en général) et l’antisémitisme (en particulier).

    La République française n’a pas à juger un homme pour une conférence qui s’est déroulée dans un autre pays. Que l’Iran prenne modèle sur la République française: que les tribunaux de Téhéran condamnent des hommes pour des conférences qu’ils auront tenues à Paris.

    Le Pr Faurisson est entré dans la zone crépusculaire, la quatrième dimension, dirait Nabil.

    J'aime

  2. «⁣l’imputation faite aux juifs d’exploiter un mensonge historique, celui des chambres à gaz et du prétendu génocide, pour permettre une escroquerie politique et financière, présente à l’évidence un caractère diffamatoire.⁣»

    L’imputation n’est pas faite aux Juifs mais à l’État d’Israël et au sionisme international. Ceux qui ont confondu les Juifs d’une part et le sionisme et l’État d’Israël ont parfois été taxés d’antisémitisme.

    À l’évidence

    L’évidence, n’est-pas ce qui n’a pas besoin des tribunaux pour être reconnu?

    J'aime

  3. Israélienne et ministre, Shulamit Aloni avait dénoncé l’utilisation par Israël des sentiments causés aux Européens par le sort des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, de même que le Pr Norman Finkelstein, universitaire juif. Je le rappelle.

    Je rappelle aussi que des antirévisionnistes refusent parfois d’employer le mot génocide pour désigner ce sort.

    Les tribunaux n’ont pas à juger quand il s’agit d’histoire, et leur incompétence en ce domaine est d’ailleurs éclatante.

    J'aime

Laisser un commentaire (civil et courtois)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s