URSULA HAVERBECK : 8 MOIS DE PRISON

Janus galerie2.jpg

Depuis de nombreuses années, Ursula Haverbeck conteste publiquement  l’histoire officielle de la seconde guerre mondiale et nie l’existence des chambres à gaz nazies. Âgée aujourd’hui de 87ans, elle  est passée devant les juges de Detmold le 2 Septembre dernier : elle a été condamnée à 8 mois de prison pour révisionnisme (officiellement et comme en France pour « incitation à la haine ») et devrait faire appel de la décision. En novembre 2015, elle avait déjà été condamnée à 10 mois de prison ferme pour  les même raisons : elle avait notamment déclaré que l’Holocauste était un mensonge et que le camp d’Auschwitz n’avait pas été un camp d’extermination.

Interview de Ursula Haverbeck, 2015 (sous-titrée en française) : https://www.youtube.com/watch?v=_KUL1RAEAA4

ursula haverbeck.jpg

Nous pourrions réfléchir à la haine que peut susciter l’histoire officielle envers le peuple allemand tout entier mais surtout envers les descendants d’anciens nazis. Mais de cette haine-là, qui s’en soucie puisque après tout elle est bien méritée !? Les dirigeants allemands sont d’ailleurs les premiers à pratiquer l’autoflagellation en condamnant très sévèrement les négationnistes et en  validant cette sorte d’incitation à la haine à l’égard de ce que fût la nation allemande toute entière, hypnotisée qu’elle était, fût un temps, par un gourou démoniaque.

De cette haine envers ce que fût le peuple allemand on en veut bien ! De cette image des nazis qui incarnent le mal absolu on en redemande ; car il faut bien l’avouer, le mal absolu fascine et fait vendre !  Les revues spécialisées sur l’Histoire en font leurs choux gras depuis des décennies.  Les nazis alimentent l’imaginaire, ils comblent un vide spirituel et servent de morale universelle, ils sont les monstres des peintures de Bosch qui,  exposées aux fidèles, montraient l’enfer qui les attendait après la mort s’ils n’agissaient pas de la façon qui convenait : à la seule différence que ce tableau des nazis exterminateurs de juifs  leur montre l’enfer sur terre or, l’enfer sur terre menace tout un chacun, croyant ou non. Dans un monde en mal de spiritualité, l’enfer sur terre supplante l’enfer des croyants : il invite à penser de la façon qui convient mais aussi, bien sûr, à voter  ce qu’il faut pour éviter que l’horreur se reproduise. Alors qu’on ne vienne pas sacrifier cette morale universelle sur le prétexte de rétablir la vérité historique ! Si cet enfer sur terre n’a pas eu lieu de la façon qu’on dit tout pourrait bien dérailler ! Quelles horreurs de la seconde guerre mondiale seraient éclairées si ce n’est celles commises par les nazis ? Nagasaki ? Hiroshima ? Les bombardements de civils sous les bombes au phosphore de Dresde et de Hambourg ? Qui seraient les pires bouchers ? Les alliés ? Qui jugerait-on? Qui paierait des réparation, à qui et pour quoi? L’histoire nourrit la politique; si l’histoire est réécrite, la politique l’est aussi : c’est un ras de marée que l’idéologie dominante ne peut pas se permettre.

Les négationnistes sont les troublions d’un système de pression idéologique bien huilé qui revendique le droit de donner des leçons au monde entier sous prétexte qu’il a vaincu le mal absolu : quand on gagne contre le diable on est pardonné pour toutes les horreurs qu’on a commises (au nom du bien) mais quand ce n’est pas le diable qu’on a vaincu il faut pouvoir prétendre ne l’être pas soi-même.

Publicités

2 réflexions sur “URSULA HAVERBECK : 8 MOIS DE PRISON

  1. La lutte contre le révisionnisme est présentée comme une lutte contre «⁣la Haine⁣». Mais quelle haine?

    Cette prétendue lutte contre «⁣la Haine⁣» ne vise manifestement pas ceux pour qui tout ce qui est franchouillard est odieux (1), donc haïssable. Cette façon de voir permet de condamner, par exemple, Mme Ursula Haverbeck sans même que l’on ait à s’interroger sur la véracité de ses propos: en République fédérale d’Allemagne, comme en République française (2), l’accusé sera condamné indépendamment de cela.

    Inversement, certains mensonges sont impunis ou même permettraient parfois d’être «⁣couvert d’éloges et d’argent depuis une cinquantaine d’années grâce ou à cause de la Shoah⁣» (3).

    Quant aux souffrances des vaincus, elles sont ignorées des foules et de la loi (4).

    Je partage le point de vue de ceux qui voient dans cette différence une lutte contre le blasphème (5). Le choix de sacraliser certaines souffrances plutôt que d’autres a d’ailleurs de très actuelles implications.

    Vidéo de Daily Motion intitulée Cohn-Bendit⁣: il faut arrêter de dire que le peuple a toujours raison (1 min 6 s)⁣: ⬇

    (1) Franchouillard «⁣odieux⁣».

    (2) Condamnations des révisionnistes en République française.

    (3) Élie Wiesel «⁣couvert d’éloges et d’argent depuis une cinquantaine d’années grâce ou à cause de la Shoah⁣».

    (4) Souffrances des vaincus.

    (5) Article évoquant cette notion.

    J'aime

Laisser un commentaire (civil et courtois)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s