CHAMBRES A GAZ : RUMEUR DU SIÈCLE #1 (VIDÉO)

« Chambres à gaz » : la rumeur du siècle (Épisode 1) 

Dans cette série de vidéos, V. Reynouard synthétisera 25 ans de recherches sur la Shoah. Ce premier épisode répond à des objections préliminaires couramment opposés aux révisionnistes et dont le seul objectif reste d’esquiver le débat historique de fond. V. Reynouard en profite pour dévoiler son premier scoop: le 8 avril 1945, les Allemands ont officiellement démenti, par la voix de Radio-Berlin, les histoires que toute la presse alliée colportait à propos de « chambres à gaz » homicides.

Plan de la vidéo :

– Je plaide l’acquittement des SS d’Auschwitz
–  « Vous souhaitez réhabiliter le national-socialisme… » Une objection destinée à esquiver le vrai débat
– Une objection qui trahit la véritable nature des procès d’après-guerre
– National-socialisme: ne pas prendre pour base certaine ce qui est en discussion
– Pourquoi suis-je devenu national-socialiste?
– Pourquoi Hitler a-t-il supprimé les libertés publiques et créé des camps de concentration ?
– Une plaidoirie en deux parties
– Le 8 avril 1945, Radio-Berlin démentit la rumeur des « chambres à gaz homicides »

(Présentation par l’équipe de Sans Concessions)

Avertissement  (26 Août 2016) :

Cette vidéo a été censurée en France au bout de 36h. Voici la marche à suivre pour contourner la censure :

  1. Descendez tout en bas de la page internet de la vidéo
  2. Cliquez sur l’onglet « PAYS » :

Contourner la censure.jpg

3. Sélectionnez (par exemple) « ROYAUME UNI »:

Selection pays.jpg

4. La vidéo sera désormais disponible.

Autre possibilité : Toutes les vidéos de Vincent Reynouard sont disponible sur le site « Sans Concessions TV » : http://sansconcessiontv.org/phdnm/video-chambres-a-gaz-la-rumeur-du-siecle/

 

VIDÉO :

 

 

Publicités

3 réflexions sur “CHAMBRES A GAZ : RUMEUR DU SIÈCLE #1 (VIDÉO)

  1. Dans cette vidéo supprimée si vite (liberté…), M. Vincent Reynouard annonce notamment qu’il va revenir sur le discours d’Heinrich Himmler dit de Posen.

    Il y a peu, Gayssoteries avait consacré un article à une erreur que Mlle Valérie Igounet, antirévisionniste, avait commise dans la traduction de ce texte. Le passage «⁣die Judenevakuierung, die Ausrottung des jüdischen Volkes⁣» y était traduit par elle «⁣la liquidation des Juifs, […] l’extermination de la race juive⁣». Gayssoteries avait donné une autre traduction, et moi une autre encore, à partir de mon dictionnaire d’allemand et d’éditions contemporaines, afin d’éviter le biais causé par le changement de sens des mots au fil du temps. Mon dictionnaire traduisait ainsi ces mots:«⁣l’évacuation des Juifs, […] l’extirpation du peuple juif⁣».

    Un homme haïssant les révisionnistes et signant Max Ou fit alors semblant de comprendre que je me référais à une analyse révisionniste alors que j’avais d’emblée précisé me fier à un dictionnaire, et à rien d’autre: pur mensonge de sa part.

    Il affirma qu’en traduisant évacuation, extirpation et peuple par liquidation, extermination et race Mlle Igounet n’aurait commis qu’une erreur «⁣vénielle⁣» alors qu’elle faisait du sens précis qu’elle donnait à ces mots le point crucial de son raisonnement. Inversement, Max Ou laissait entendre que le Pr Faurisson aurait été un faussaire. Cette accusation est une diffamation, mais qu’on peut employer sans risque en République française, puisque les tribunaux estiment qu’en proférant ce qu’ils reconnaissent être une diffamation on cite un «⁣diffamateur de bonne foi⁣», selon le mot du Pr Faurisson, lequel fut condamné à payer les frais de justice de ce diffamateur de bonne foi.

    Les lois de la République française sont ainsi faites qu’on peut être condamné sans avoir commis aucune erreur si on est révisionniste, et se tromper sans risque si on est antirévisionniste.

    Les procès et les condamnations que subissent les révisionnistes ne sont qu’une partie de leurs épreuves. Je renvoie aux commentaires que j’avais rédigés pour cet article ceux qui veulent davantage de renseignements sur ces épreuves.

    J'aime

  2. Dans mon commentaire précédent, ayant omis de fermer un premier lien j’ai rendu difficile à percevoir le second.

    La «⁣liberté d’expression⁣» de la République française a encore frappé:la nouvelle vidéo de M. Vincent Reynouard a été censurée plus vite encore que la première!

    Les citoyens de la République française doivent être bien bêtes ppur qu’il faille ainsi les protéger en les empêchant d’avoir accès à certaines vidéos traitant de sujets historiques…

    Indisponible donc en République française, cette vidéo était intitulée « Chambres à gaz »: la rumeur du siècle (2). Valeur des « témoignages » et des « aveux ». (30 min 5 s)⁣: ⬇

    Certains pays, encore aujourd’hui, ont d’autres usages en matière de liberté d’expression.

    J'aime

Laisser un commentaire (civil et courtois)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s