ROBERT FAURISSON RISQUE LA PRISON

Faurisson risks jail for 60-word summary of his research during Tehran conference

A brief resumé of the hearing held last week in Paris, by Alison Chabloz.

In contrast to the Court of Appeal hearing given last March, this latest bout of Ziocon persecution of revisionist, Robert Faurisson, was held in the 17° Chambre Correctionelle of the High Court at the Palais de Justice in Paris, ensuring that numerous members of the public who’d gathered there to support the professor were able to witness the proceedings from the court room’s spacious gallery.

Starting an hour late owing to the morning session having overrun the allocated time-slot, magistrates initially dealt with several other cases, lasting for almost another hour, before it was the turn of the world’s foremost ‘Holocaust’ revisionist to defend himself against three separate charges. There was no apology forthcoming from the court for this delay which of course had the negative effect of reducing valuable debating time as well as causing magistrates to rush the proceedings.

Two charges for contesting a crime against humanity (one of which brought by former Justice Minister, Pascal Clément) and a third for racial defamation brought by the LICRA – Ligue contre le racisme et l’antisémitisme.

All three complaints targeted a speech made by the professor in 2006 at a conference on the ‘Holocaust’ in Tehran, Iran. A star witness in the person of Lady Michele Renouf who had travelled from London for the hearing would testify after the initial debates. For once, the number of lawyers on the accused benches seemed to outnumber those of the prosecution by five to two (five to three, if we include the state prosecutor). In reality, however, Robert Faurisson’s defence was assured by Maître Damien Viguier alone. Three immense dossiers were produced and placed on the judge’s desk almost completely hiding the magistrate himself. Cue: hushed, slightly amused tittering from the public benches.

 

LIRE LA SUITE : https://alisonchabloz.wordpress.com/2016/06/26/faurisson-risks-jail-for-60-word-summary-of-his-research-during-tehran-conference/

Publicités

2 réflexions sur “ROBERT FAURISSON RISQUE LA PRISON

  1. Mais qu’attendent les Iraniens pour juger selon les lois iraniennes des gens qui auront parlé en France, et dont les propos auront connu une diffusion aussi restreinte que, en France, les propos tenus en Iran par le Pr Faurisson?

    Rappelons qu’à ces poursuites menées au nom de la loi antirévisionniste Fabius-Gayssot s’ajoutent les épreuves ignobles que font subir à lui et à sa famille des délinquants et des criminels (lire l’article Harcèlement permanent contre le Pr Faurisson, Rivarol №3⁣154 [11/17-Ⅸ-2014], pp 8/9) dont, à ma connaissance, les actes sont toujours demeurés impunis. Rappelons également que, pour les mêmes propos, un révisionniste risque un procès et un antirévisionniste ne risque que des honneurs.

    Il en va ainsi en République française en 2016.

    J'aime

  2. Essai de traduction de la partie de cet article reprise par le site Gayssoteries; étant un amateur en ce domaine, je sollicite quelque indulgence.
    (Remarque: pour alléger ma traduction, j’ai omis d’indiquer les passages en français dans le texte, qui sont d’ailleurs signalés par des italiques; j’ai choisi aussi de traduire Holocaust non par Shoah mais par celui, si contesté en France, d’Holocauste, afin de lui conserver les guillemets qui l’accompagnent dans l’article sans avoir à me livrer à un travail d’interprétation sur ce qu’aurait fait l’auteur dans notre langue)

    TRADUCTION

    M. Faurisson risque la prison pour avoir résumé ses recherches en 60 mots au cours de la conférence de Téhéran

    26 juin 2016 Alison Chabloz

    Bref résumé par Mme Alison Chabloz de l’audience qui s’est tenue la semaine dernière à Paris

    Contrairement à l’audience en appel qui s’est tenue en mars dernier, ce tout nouvel accès de persécution par les conservateurs sionistes [NdT: c’est ainsi que je comprends le mot Ziocon, dont je ne connais pas le sens] du révisionniste Robert Faurisson a eu lieu à la 17 ° chambre correctionnelle de la Haute-Cour [NdT: je suppose que c’est l’équivalent de notre tribunal correctionnel] au Palais de justice de Paris, ce qui a permis que le public nombreux qui s’était réuni là pour soutenir le professeur pût assister au procès depuis les spacieuses [NdT: travées?Le mot anglais est gallery] de cette salle du tribunal.

    Commençant avec une heure de retard du fait que l’audience du matin avait dépassé la durée impartie, les magistrats se sont initialement occupés de plusieurs autres affaires, qui durèrent presque une heure de plus, avant que ce fût au tour de la figure de proue mondiale du révisionnisme de l’ ‘Holocauste’ de se défendre lui-même contre trois accusations distinctes. Il n’y avait aucune excuse à la décharge du tribunal pour ce retard qui bien sûr a eu pour effet négatif de la réduire le temps précieux [dévolu] aux débats ainsi que d’amener les magistrats à précipiter la procédure.

    Deux accusations de contestation de crime contre l’ humanité (dont l’une soutenue par l’ancien ministre de la Justice, M. Pascal Clément) et une troisième pour diffamation raciale soutenue par la LICRA –  Ligue contre le racisme et l’antisémitisme.

    Ces plaintes visaient toutes trois un discours prononcé par le professeur en 2006 lors d’une conférence sur l’ ‘Holocauste’ en Iran, à Téhéran. Un témoin vedette en la personne de Lady Michele Renouf qui avait fait le voyage depuis Londres pour cette audience devait témoigner après les débats initiaux. Pour une fois, le nombre d’avocats sur le banc des accusés semblait l’emporter sur ceux de l’accusation par cinq contre deux (cinq contre trois, si l’ on compte le procureur de la République). En réalité, cependant, la défense de M. Robert Faurisson fut assurée par le seul Me Damien Viguier.Trois immenses dossiers furent produits et mis sur le bureau du juge cachant presque complètement le magistrat lui-même. [Ce fut] un signal: des ricanements feutrés, légèrement amusés, [s’élevèrent] des bancs du public.

    J'aime

Laisser un commentaire (civil et courtois)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s