ITALIE : VOTE D’UNE LOI CONTRE LE NEGATIONNISME

Atena_Farghadani_dessin_iran.png

(Gayssoteries) : L’Italie vient de voter une loi contre le blasphème historique. Enterrée un temps, tandis qu’elle n’était qu’à l’état de projet, cette loi prend désormais du service, permettant ainsi aux associations antiracistes de tout poil d’exercer leurs talents de censeurs procéduriers. Tout ceci au nom d’une mémoire qui a perdu le contrôle d’elle-même en se montrant militante, agressive, vindicative et tout ceci, bien sûr, aux frais du contribuable.

Article du 8 juin 2016 – Italie :

Rome – La Chambre a finalement approuvé la loi qui punit d’un emprisonnement de 2 à 6 ans, l’incitation à la haine raciale qui est basée sur «en tout ou en partie sur la négation de l’Holocauste ou les crimes de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre. Le vote compta 237 Oui, 5 Non et 102 abstentions.
Le texte adopté aujourd’hui à Montecitorio prévoit, en particulier, l’emprisonnement pouvant aller jusqu’à un an et six mois ou une amende pouvant aller jusqu’à 6.000 euros pour ces idées de propagande fondées sur la supériorité ou la haine raciale ou à la haine ethnique, ou incite à commettre ou commettent des actes de discrimination raciale, ethnique, nationale ou religieuse.
L’emprisonnement sera de six mois à quatre ans pour ceux qui, de quelque manière, incitent à commettre ou commettent des actes de violence ou de provocation à la violence sur raciale, ethnique, nationale ou religieuse.
Ceci interdit toute organisation, association, mouvement ou groupe qui a parmi ses objectifs l’incitation à la discrimination ou à la violence pour des motifs raciaux, ethniques, nationaux ou religieux: ceux qui participent risqueront six mois à quatre ans de prison, qui passera de un à six ans pour les associations qui favorise ou dirige.
Est ensuite prévue une peine d’emprisonnement de 2 à 6 ans dans les cas où la propagande d’incitation et d’incitation sont fondées « en tout ou en partie, sur la négation de l’Holocauste ou les crimes de génocide, de crimes contre l’humanité et crimes de guerre » tels qu’ils sont définis par le Statut de la Cour pénale Internationale.
(source :  http://www.ilsecoloxix.it/…/ASOYXN2C-reclusione_negazionism…)


Illustration : Dessin de d’Atena Farghadani, 2014  (Iran).

Publicités

2 réflexions sur “ITALIE : VOTE D’UNE LOI CONTRE LE NEGATIONNISME

  1. Cinq voix contre, cent deux abstentions: courage, fuyons!

    Le « pouvoir » n’est donc pas politique. Je ne vois pas ce qu’il y a à attendre d’un système qui promeut conformisme et lâcheté.

    J'aime

  2. […] Nos voisins italiens se sont vus recemment dotés d’une loi « Gayssotisante », rejoignant ainsi le club « très privilégié  » des nations droit de l’hommistes, démocratiques et développées qui sont priées de ne jamais entamer de recherche historique sur la seconde guerre mondiale en osant tout reprendre à zéro ((notre billet à ce sujet : https://gayssoteries.wordpress.com/2016/06/09/italie-vote-dune-loi-contre-le-negationnisme/). […]

    J'aime

Laisser un commentaire (civil et courtois)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s